Royaume-Uni : les Jeux-Olympiques, un élément perturbateur de la chaîne du médicament

Royaume-Uni : les Jeux-Olympiques, un élément perturbateur de la chaîne du médicament
juillet 03 23:10 2012 Imprimer l'article

Les Jeux Olympiques (JO) vont engendrer outre-Manche des complications considérables pour les répartiteurs et les officines, avec les restrictions routières notamment. A quelques semaines des J.O., pharmaciens et répartiteurs tentent de trouver des solutions astucieuses pour minimiser les complications dans l’approvisionnement des Anglais en médicaments. Des réflexions sont en cours dans les rangs des syndicats professionnels pour absorber au mieux ces aléas.

Avec près de 10 millions de visiteurs attendus, l’engouement populaire pour les J.O. de Londres est évident. La période s’étalant sur sept semaines – du 25 juillet au 11 septembre – promet également d’être intense pour les pharmacies et répartiteurs qui s’attendent, de leur côté, à de « graves complications » dans les approvisionnements de médicaments. Selon le BAWP, le syndicat des répartiteurs britanniques, la mise en place des restrictions routières (Réseau Routier Olympique, ORN) pourrait menacer la régularité du service, qui est de deux livraisons par jour actuellement, en rendant la zone de congestion « impraticable » pour les répartiteurs. « On s’attend à des retards de la part des chauffeurs livreurs qui ne pourront pas emprunter certaines routes ou s’arrêter sur d’autres, » note Martin Sawer, qui dirige la BAWP(photo). Près de 1300 pharmacies localisées dans le quartier Est de Londres seraient directement concernées par ces perturbations, impliquant des adaptations en termes de transport, de continuité de service et de gestion des équipes. Car, dans les « cas extrêmes », les pharmacies seraient contraintes de garder un pharmacien dans leurs locaux entre minuit et 6 heures du matin pour assurer la réception des médicaments… Une situation jugée « tout à fait déraisonnable » pour Martin Sawer. La période des J.O. s’annonce donc compliquée pour les répartiteurs et officines qui, depuis plusieurs semaines, s’activent auprès du département de la Santé britannique pour modifier le parcours de l’ORN et obtenir une dérogation pour ajuster les conditions de livraison aux officines.

Le BAPW, soutenu par ses neuf membres, avec en tête Alliance Healthcare et AAH (Celesio), a été dernièrement rejoint dans ses revendications par Pharmacy Voice, le plus important syndicat de pharmaciens, qui réclame la mise en place de plans d’urgence pour les pharmacies. Et le périmètre d’action ne vise pas seulement Londres, mais également le Dorset, Buckinghamshire, Hertfordshire, Cardiff, Coventry, Glasgow, Manchester et Newscatle où sont également prévus des épreuves des JO.

Les J.O., une fantastique plate-forme

A quelques semaines des Jeux Olympiques de Londres, pharmacies et répartiteurs tentent donc de trouver des solutions astucieuses pour minimiser les complications dans l’approvisionnement des médicaments. « Le pire des scénarios a été envisagé, souligne Martin Sawer. Nous aiderons chaque pharmacie à mettre en place un plan d’urgence personnalisé pour garantir l’approvisionnement continu. » La BAPW mène des réflexions autour de la distribution des médicaments en proposant la réduction à une livraison des officines par jour et le regroupement des livraisons entre pharmacies lorsque cela est possible. « Certains de nos membres ont même investi dans des vélos pour assurer la continuité du service, » ajoute-t-il. Sur son site internet, le syndicat a ouvert un portail dédié aux J.O. qui permettra de faire un point régulier sur les plans spécifiques de livraisons mis en place par les répartiteurs.

Une autre initiative concerne le syndicat national des pharmaciens (NPA), qui a distribué depuis avril près de 2000 exemplaires de son kit complet d’informations pour les pharmacies : « Plan pour les JO – Se préparer pour 2012. » Le document présente les changements prévus en termes de livraisons et donne tous les renseignements nécessaires pour aider la pharmacie à mettre en confiance les patients étrangers, notamment des conseils sur l’identification des médicaments étrangers et sur une signalisation claire pour les services de traduction, ou encore sur l’optimisation des ventes de médicaments en accès libre pour soigner les affections mineures. « Les JO sont une fantastique plate-forme pour valoriser les services experts des officines britanniques, » pointe Leyla Hannbeck, en charge de la communication pour la NPA (photo), qui a mis en ligne sur son site un court-métrage destiné à présenter l’offre des pharmacies britanniques aux voyageurs étrangers.

Marion Baschet-Vernet, à Londres

  Article tagué comme :
  Catégories :
rédiger un commentaire

0 commentaire

Pas de commentaires pour l'instant.

Vous pouvez être celui/celle qui démarre une conversation.

Only registered users can comment.